Le Pass Agility

  • Imprimer

Introduction :

Le sondage du mois de mai 2014 a fait ressortir, entre autres, une « perte de temps causée par les équipes non prêtes ». Par ailleurs, le nombre important de compétiteurs et le niveau de technicité actuel font que les équipes débutantes peuvent de leur côté se décourager très vite : c’est pourquoi des concours débutants pourront être proposés dans les régionales dès 2015.

Ce PASS AGILITY, vient valider le fait qu’une équipe soit prête à démarrer les concours et donne ainsi le feu vert pour la compétition. C’est un passage obligatoire pour tout nouveau chien, que le conducteur soit chevronné ou non.

Cette manifestation est à l’Agility ce qu’est le CAESC à l’Éducation Canine, c'est-à-dire une validation du travail effectué au sein des clubs, et en sus, le sésame pour les concours d’Agility. Depuis de nombreuses années, des moniteurs d’agility (niveau 1 et 2) ont été formés au sein de la CNEAC et il paraît important que ces moniteurs de clubs soient ainsi associés, leur rôle est fondamental de formateur auprès des futurs compétiteurs.

Il est nécessaire de préciser les critères retenus pour qu’une équipe soit reconnue prête pour un premier concours, et ce, avec toute la bienveillance nécessaire :

Le chien sait négocier tous les obstacles d’un parcours d’agility de niveau 1er degré (on ne mettra pas d’oxer, pas de « retour de haie », pas d’ « out », par exemple). On ne recherchera pas l’excellence, c’est-à-dire des zones toutes correctement marquées, aucune barre tombée mais il est toutefois nécessaire qu’un travail de l’équipe soit visible à ce niveau.

Le maitre sait effectuer au moins un changement de main avec son chien sur le parcours (il connait la technique du pivot ou du croisé, par exemple). On ne recherchera pas de technique plus élaborée.

Un bon rappel du chien et son écoute du maitre, une bonne entente de l’équipe associés à une acquisition des obstacles satisfaisante (et ne mettant pas le chien en danger) seront suffisants pour une évolution correcte sur le parcours.

Il est évident que les parcours posés lors du PASS AGILITY auront des tracés respectant la trajectoire des chiens et le règlement d’agility en vigueur. Le GTA mettra à disposition du jury des exemples de parcours pouvant être proposés lors de cette manifestation.

L’objectif principal du PASS AGILITY est « d’évaluer une équipe » sur deux parcours niveau 1er Degré (un Agility et un Jumping) avec des critères certes modestes, mais bien spécifiques (acquisition des obstacles, enchaînement, …) qui font qu’une équipe est prête pour un premier concours. Ce sera aussi un lieu d’échanges et des compléments d’information pourront être donnés à cette occasion.

Tout chien doit être licencié pour participer au PASS AGILITY.

L’âge minimum du chien pour un passage du PASS AGILITY est de 16 mois.

Le passage du PASS AGILITY est un passage obligé avant le premier concours officiel (que le conducteur ait déjà conduit un autre chien ou non).

Lors de l’annonce de l’organisation d’un PASS AGILITY (au minimum un mois avant la manifestation), les clubs demanderont les documents au G.T.A : formulaire, fiche d’évaluation ainsi que la fiche d’aide à l’évaluation, des exemples de parcours ainsi que le petit règlement illustré d’agility, qui sera remis gratuitement à chaque futur participant. Ce règlement simplifié a pour objectif de rappeler les règles de bases indispensables à chaque futur concurrent. Il sera évidemment possible, voire recommandé, en début de journée du PASS AGILITY de revenir sur ces points de règlement et de répondre aux questions éventuelles.

Lors de son passage sur le terrain ce jour-là, chaque participant sera amené à expliquer oralement pour quelle raison une pénalité lui a été comptée ou à répondre à une question simple sur le règlement d’agility.

Ceci afin de remédier à la méconnaissance du règlement des équipes débutantes, malheureusement parfois constatée en concours. Il ne s’agit pas là de sanctionner les concurrents mais de valoriser leurs connaissances et de pallier à certaines lacunes si besoin.

Le moniteur de club est vivement encouragé à accompagner l’équipe ou les équipes candidates qu’il a formées lors du PASS AGILITY.

Programme :

A priori, deux parcours niveau 1er Degré, un Agility et un Jumping sur lesquels seront évalués l’aptitude à enchaîner les obstacles, l’acquisition des obstacles, le contrôle, l’obéissance et la motivation du chien.

Jury :

Le Jury est composé de 3 membres choisis dans la liste suivante : CTR, DRA, Président de Club, Moniteur d’agility niveau 2 voire 1, Juge SCC discipline agility. Le jury comporte obligatoirement un moniteur d’agility (de préférence niveau 2, expérimenté si niveau 1) ou bien un juge agility.

Notation :

La notation est sur 40, conformément à la fiche d’évaluation ci-jointe :

• appréciation satisfaisante si notation totale supérieure ou égale à 24/40.

• appréciation insuffisante si notation totale inférieure à 24/40.

Organisation :

a) Le PASS AGILITY pourra être organisé la veille d’un concours ou intégré à un stage Agility Niveau 1 ou en interrégional ou lors d’une journée spécialement prévue à cet effet. Le CAESC étant obligatoire pour toutes les équipes, on pourra organiser une journée regroupant les deux manifestations.

b) Les conditions d’obtention des documents seront données prochainement par le GTA.

c) On veillera à ce que le terrain soit aux normes (minimum 800 m2) ainsi que les obstacles.

d) L’accès à cette manifestation ne donnera pas lieu à des frais d’engagement.

Compte Rendu Réunion CNEAC du 9 et 10 août 2014 * Validation S.C.C. 16 septembre 2014 Page 11 sur 31 :

6-5 - Faciliter l’obtention d’une licence pour les étrangers prenant résidence en France

Règlement des Licences :

Afin d'assouplir l'accueil en France d'agilitistes étrangers, le GTA propose de modifier les conditions d'obtention d'une licence d'agility : Les agilitistes étrangers prenant résidence en France peuvent demander une licence d'agility SCC sans passer le CAESC. Ils doivent fournir à la place une photocopie de leur licence étrangère.